Eurotransplant

EUROTRANSPLANT est un organisme international qui a été créé en 1967 par le Professeur J.J. Van Rood, dont le siège est situé à Leiden (Pays-Bas), et qui centralise les offres et les demandes d’organes pour les pays du Bénélux, l’Allemagne, l’Autriche, la Slovénie, la Hongrie et la Croatie.

Tous les patients en attente d’un organe dans l’un de ces pays sont inscrits sur une liste d’attente commune au sein d’EUROTRANSPLANT. Pour ce faire, un certain nombre d’informations sont communiquées :

  • l’identité du patient
  • ses caractéristiques morphométriques (poids, taille)
  • son groupe ABO et son phénotype HLA, ainsi que son immunisation anti-HLA
  • son statut virologique
  • diverses informations médicales (indication de transplantation, degré d’urgence…).

Chaque fois qu’un organe est disponible, le programme informatique dans lequel sont
inscrits tous les candidats sélectionne le receveur le plus compatible. La compatibilité varie en fonction de l’organe : pour le cœur, les poumons et le foie, on tient compte du groupe ABO et de la compatibilité morphométrique. Pour le rein et le rein-pancréas, il faut absolument respecter, à côté du groupe ABO, une compatibilité dans le système HLA (voir plus haut). Divers autres critères interviennent également dans la sélection du receveur : taux d’anticorps anti-HLA, durée de la période d’attente, degré d’urgence, distance entre le centre de prélèvement et le centre de transplantation…).

Dès que le receveur le plus compatible a été identifié, EUROTRANSPLANT prévient le Coordinateur de Transplantation du centre duquel dépend ce patient en lui communiquant toutes les données utiles à l’organisation de la transplantation. Quand la greffe est terminée, le Coordinateur de Transplantation avertit EUROTRANSPLANT, afin que le patient soit retiré de la liste d’attente.

Le rôle d’un organisme tel EUROTRANSPLANT est donc essentiel, et il est intéressant de constater que dans cette optique, le concept de solidarité internationale est largement mis en pratique.