Les premières transplantations cardiaques mondiales datent de décembre 1967 au Cap par le Pr. Barnard et en avril 1968 à Paris par Pr. Cabrol. Les premiers résultats furent sévèrement amputés par l’absence de médicaments antirejet. Il a fallu attendre la découverte de la cyclosporine dans les années 70 pour voir le pronostic des patients greffés s’améliorer grandement. A partir de cette découverte, le nombre de transplantation à travers le monde a explosé et la première transplantation cardiaque à Liège, à l’Hôpital de Bavière a eu lieu en 1983, réalisée par le Pr Raymond Limet.